Hommage aux corps médical

Durant de nombreuses années, ma mère a travaillé comme préposée aux bénéficiaires à l’Hôpital de Notre-Dame-de-Fatima à la Pocatière. À son retour à la maison, après sa journée ou sa soirée de travail, à aucun moment elle ne nous a fait ressentir, à ma famille, à ma sœur ou à moi, de la tristesse ou du découragement. Pourtant, jour après jour, elle côtoyait de près la tristesse, la maladie et la solitude.

Pourquoi ce silence, cette discrétion ? Peut-être voulait-elle nous protéger ou nous laisser simplement vivre notre vie sachant qu’il serait toujours temps pour chacun de nous de rencontrer l’inéluctable.

Ma mère a connu nombre de personnes âgées, parfois seules, qui n’avaient comme sortie que leur rendez-vous mensuel ou annuel chez leur médecin de famille. C’était un peu la sortie du « dimanche », le moment de revêtir les plus beaux habits.

Plusieurs personnes âgées, avec qui ma mère passait de longues heures, avaient perdu un conjoint ou une conjointe, parfois un de leurs enfants. Le cercle autour se rétrécissait. À travers cela, certaines conservaient quand même la joie de vivre, aimaient chanter et évoquer les souvenirs d’une ancienne jeunesse. Doux moments d’échanges et d’humanité.

Nous constatons avec ce qui se passe autour de nous depuis la pandémie du Coronavirus à quel point le corps médical fait un travail essentiel dans nos vie. Cette oeuvre est un hommage à tous les soignants – à leur altruisme et leur courage – et particulièrement ma mère qui a travaillé comme préposé aux bénéficiaires près de trente ans.




Cette oeuvre sera éventuellement à vendre. Voici un visuel du produit assemblé.
Pour plus de détails n’hésitez pas à me contacter.


To access the English version of my project

versione italiana